Johan Barthold Jongkind - Les coulisses d’une exposition
Accueil









 L'association 






Les coulisses d’une exposition
[Exposition] [Livre] [Circuits]
[Les coulisses d’une exposition]  [Affiche]  [Catalogue]  [Autour de l’exposition]  [Informations pratiques]
C’est le 21 juin 2009 que s’ouvrira, au musée Hector Berlioz de La Côte-Saint-André, la grande exposition consacrée à « Jongkind en Dauphiné ».

Depuis l’automne 2008, la préparation de cette manifestation accapare l’équipe du musée sous la direction de Chantal Spillemaecker, conservateur du patrimoine, et Antoine Troncy, assistant de conservation.

La première préoccupation concernait, bien sûr, le choix des œuvres qui allaient être proposées à l’admiration du public. Aux critères artistiques s’ajoutent des contraintes d’intendance car le transport des œuvres - nécessairement hautement sécurisé - représente généralement un coût élevé et ne permet pas, parfois, d’envisager le prêt de certaines toiles.

Une fois le choix effectué et l’accord de prêt obtenu auprès des musées ou des collectionneurs privés, il faut tout à la fois commencer à « mettre en scène » l’exposition en tenant compte de la configuration des lieux. Et préparer la littérature qui l’accompagnera, avec notamment l’édition du catalogue. Ce qui, avant même le voyage des œuvres vers La Côte-Saint-André, impose d’aller les photographier sur le lieu de leur conservation car la réalisation du catalogue nécessite de longues semaines.

Pour tous ces travaux de préparation, notre association s’efforce d’apporter un concours efficace. Le choix des huiles et aquarelles a, par exemple, été facilité par le patient travail documentaire assumé par Louis Fournier, président de l’association, qui, outre des contacts avec des collectionneurs, n’a pas hésité à écrire à plus de 150 musées en France et dans le monde pour répertorier les œuvres qui y étaient détenues.

De son côté, Henry Fesser s’est fait l’interlocuteur de toute sa famille pour inventorier les tableaux mais aussi les objets, documents, photographies ou manuscrits que possédaient les descendants de Joséphine Fesser et dont le prêt pouvait être envisagé.

Tous ces concours ont aussi été très utiles à Christian Sadoux pour la rédaction et l’illustration du petit ouvrage qui sera disponible, à partir du 20 juin, dans la collection « Les Patrimoines », éditions Le Dauphiné libéré.


De gauche à droite : Antoine Troncy, Chantal Spillemaecker, Louis Fournier et Christian Sadoux.

*  *  *


php5.1.3RC4-dev  www.jongkind.fr © 2005 - 2018. Tous droits réservés.